Syrie, le cri étouffé

Manon Loizeau


géopolitique | 82mn | France 2 | 2017

C’est une plainte. Une plainte étouffée, mais assourdissante. Un crix silencieux dont les soubresauts déchirent les murs des prisons, des sous-sols, des anti chambres de la mort. C’est le cri des femmes syriennes violées depuis six ans, des géôles de Bachar al Assad à celles de Daech.

Un crime contre l'humain ignoré de tous.

Un crime organisé, réfléchi car il est fondé sur l’un des tabous les mieux ancrés dans la société traditionnelle syrienne et il joue sur le silence des victimes, convaincues de risquer le rejet par leur propre famille, voire une condamnation à mort. Terrible double peine de milliers de femmes syriennes enfermées dans la solitude de leur douleur muette, se sentant « coupables d’être victimes ». Le viol comme arme de geurre en Syrie est aussi le crime le plus tu. C’est un moyen pour détruire non seulement la femme et son identité, mais aussi pour briser sa famille, son clan, et toute forme de résistance. C’est la question que soulève ce film en donnant la parole à des femmes jusque-là emmurées dans la honte et le silence. Des témoignages rares, exceptionnels, bouleversants.

 

Syrie, le cri étouffé
Un film de Manon Loizeau
Production : Magneto
Ventes internationales : Java Films
Durée : 82 mn
Diffusé le mardi 12 décembre 2017 à 22h25 sur France 2

 

Grand Prix de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT)
Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains de Genève 2017

Mention spéciale au 69e Prix Italia

Prix Leipziger Ring (prix du public) au festival DOK Leipzig

Grand Prix Enjeux méditerranéens – PriMed 2017

Mention spéciale pour le prix EDWARD SNOWDEN
XVe festival International Signos de la Noite, à Lisbonne

Prix spécial du jury Compétition Internationale + de 40 min
FIGRA 2018 – Saint-Omer